Je brosse, tu brosses, nous brossons . . .

Hier, mercredi 23 mars 2011, le temps est au beau, la motivation est présente, direction le Sidobre.
Violaine et moi récupérons l’échelle et attaquons deux grandes belles dalles, brosses neuves à la main. Trois quart d’heure plus tard, vient le moment de faire des essais. Laurent nous rejoint à cet instant et c’est parti. Trois itinéraires sont ouverts : celui du centre, au niveau de l’angle est le plus facile, l’aplat de départ pour les mains est accessible quasi du sol et la remonté de pieds ne pose pas trop de problèmes. A sa droite, un sorte de fissure et un bon relief nous narguent en haut du bloc. Il nous suffira de trouver les pieds adéquats pour rejoindre le sommet, trouvant ici un petit 5b. Plus à gauche, les prises de départ ne sont pas évidentes pour les pieds, la main gauche se positionnant assez haut sur le relief évident. Plusieurs essais nous permettront d’ouvrir ce 6b.

En vis à vis de cette dalle, Laurent zieute un bloc vertical avec 2 bonnes prises de départ. Ni une ni deux, on brosse! Et ça donne un ptit bloc qui peut se faire de trois manières :
– départ debout, main gauche sur l’inversée, pied gauche sur la prise, impulsion du sol avec le pied droit et rejoindre directement le haut du bloc. 6a ?
-départ debout, MG et PG aux mêmes endroits, mains droite sur des picots, pied droit contre le mur à droite, sans prendre d’impulsion. 6c ?
-départ bas, assis ou genou droit au sol. Car assis, je doute de pouvoir attraper les prises de mains…  C’est pas fait, voici donc le projet E.

La séance se termine en allant faire des essais dans le projet A (sortie de toit sur le bloc incliné et posé). Laurent trouve de bons placements pour le départ, y a plus qu’à fermer le bras et la jambe. Mais la fin reste énigmatique.

Publicités
Cet article a été publié dans News. Ajoutez ce permalien à vos favoris.